FANDOM


Le vol supraluminique expliqué aux enfants :


"Bonjour les enfants, que connaissez vous du vol supraluminique ou FTL ? Rien. Eh bien je vais tout vous expliquer. Supraluminique d'abord, qu'est ce que ça veut dire. Cela signifie que l'on va plus vite que la lumière. C'est grâce à cette technique que nous avons pu conquérir tout l'espace que vous connaissez aujourd'hui. Si nous utilisions seulement les réacteurs classiques pour partir de la vieille terre au centre de l'univers, combien de temps nous faudrait-il ? Eh bien 3,5 millions d'années. Avec les moteur FTL nous pouvons parcourir cette distance en 5 jours. La vitesse atteinte est de 100.000 fois la vitesse de la lumière. Mais comment avons nous pu atteindre cette vitesse ? Eh bien les premier moteur que nous utilisions se contentais de "glisser" sur les particules de lumières. Mais nous ne pouvions pas dépasser la vitesse de la lumière. C'est alors que le docteur Valery Marc fit une découvert capital : La polyditofragmentation du Photon. Le mot est compliqué mais, c'est en fait assez simple. Si nous projetons un photon contre un photon, une nouvelle particule est créée : le Falion. Ce Falion à la particularité d'emmagasiner l'énergie cinétique des photons qui s'entrechoque. Par exemple si un photon est projeté contre un autre photon le falion ira deux fois plus vite que chacun des photons. Eh bien si nous en projetons 3 en un même point nous n’atteignons pas 3 fois la vitesse du photon mais 6 fois. Effectivement l'énergie cinétique ainsi obtenu se calcul comme suit :

Ef = n! * Ep


Ef : Energie cinétique du Falion n : nombre de protons entrechoqués Ep : Energie cinétique du photon

Le calcul de l'énergie cinétique quand à lui se vérifie avec la formule :

E = 0.5 x m x v

m : masse de l'élément v : vitesse de l'élément

La vitesse du photon étant fixe à 300.000.000 m.s^-1 et sa masse étant de 10^(-54) nous obtenons la constante Ep :

Ep = 3.10-46 Joules

Si nous remplaçons dans la formule nous obtenons finalement :

Ef = n! x 3.10-46

Pour simplifier nous pouvons ainsi obtenir la proportionnelle entre les deux énergie cinétique, représenté par n!.

Nous avons pu atteindre une précision suffisante pour faire s'entrechoquer 9 photon. Normalement nous devrions atteindre la vitesse de 362880 fois la vitesse du photon. Malheureusement le falion est beaucoup moins massif que le photon et donc l'appui n'est pas aussi important, ce qui entraîne une très forte déperdition d'énergie. Dans l'état actuel des choses nous ne pouvons conserver que 45% de cette énergie. Si nous faisons le calcul nous tombons bien sur environ 140000 fois l'énergie du photon. Les falions désordonnées que obtenons sont ensuite réorientés et projetés dans la direction voulu et nous pouvons ainsi "glisser" dessus et atteindre la vitesse souhaitée.

A de telles vitesses vous pouvez vous doutez que la moindre sortie dans l'espace serait fatal à n'importe qui, ainsi qu'au vaisseau. Le docteur Von Plicengel à eu l'idée d'utiliser toute l'énergie perdu lors du transfert des falion pour généré un trou dans l'espace similaire au trou que ferais vos pieds en heurtant la surface de l'eau. Bien évidemment nous parlons ici d'un trou relatif, le déplacement d'énergie et de particule n'est pas le même que dans une mare, mais l'effet est très proche. Une zone autour du vaisseau est ainsi créée ou il ne réside aucune particule, pas même d'antimatière. Des études se porte sur ce vide total, cette sorte de non-existence d'espace. Nous avons appelé cette zone l'éther en hommage aux vieilles sciences erronées q'utilisaient nos lointains ancêtres.

Merci pour votre attention, les enfants. Avez vous des questions ? A ils dorment, eh bien bonne nuit."




FTL

FTL

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .