FANDOM


=> Article père : Virus H4P86

Grande Chine

Drapeau de la Chine spatiale

« Mao Kuan-Yin. Son nom est connu partout dans la globylaxie, du moins par les gens qui ont un minimum de culture. Cependant, ce n’est pas cette célébrité qui le rend exceptionnel, c’est plutôt le fait qu’il soit unanimement reconnu comme un héros par tous les nations et toutes les cultures. En fait, il n’est pas du tout exagéré de dire qu’il est aujourd’hui devenu une légende aux yeux d’une bonne partie de l’espèce humaine.

Comme vous pouvez vous en douter, le problème avec les légendes est qu’il est très difficile de démêler le vrai du faux. L’Histoire, avec un grand H, a été noyée sous une accumulation d’histoires et de racontars allant de la légère déformation à l’invention pure et simple.

Je vous propose donc de nous pencher aujourd’hui, dans la mesure du possible, sur la vérité. Pour cela commençons par examiner des faits dûment vérifiés et authentifiés.

Le début de la vie de Mao Kuan-Yin est relativement bien connu. Nous savons qu’il est né en 2909 sur la Nouvelle-Beijing, planète-capitale de la Chine. Nous savons aussi qu’il est évidemment né dans le camp d’entrainement gouvernemental de Kuan-Yin, d’où il tire son patronyme. Ses parents sont inconnus, comme c’est très souvent le cas avec ces enfants des camps, entrainés pour ainsi dire dès la naissance à leur futur emploi au service du régime.

Comme vous le savez certainement si vous vous informez un minimum, la junte militaire au pouvoir en Chine est toujours à l’affût de recrues potentielles pour ses branches les plus… spécialisées. Les tests d’évaluation du jeune Mao lors de ses dix ans, rendus publics depuis, ont montrés de fortes prédispositions dans les domaines de l’athlétisme, maitrise des armes à feu et expression théâtrale, associées à une excellente mémoire et un important sang-froid. Toutes ces compétences l’ont donc d’abord orienté vers une carrière d’officier de l’armée, mais les superviseurs du camp l’ont ensuite redirigés vers la très secrète Académie des Opérations Spéciales.

Autrement dit : les services secrets chinois.

A partir de là, les informations disponibles deviennent déjà plus floues ou difficilement vérifiables. Il semble à peu près certain a effectué une longue opération de contre-espionnage au sein de la BIFLE, très importante compagnie chinoise soupçonnant ses rivaux néo-européens de Prometeo de tenter de dérober des secrets de fabrication. C’est très probablement au cours de cette période que Mao a commencé à acquérir les compétences en chimie organique et en biologie qui lui serviront plus tard…

Il est aussi quasi-avéré qu’il a été impliqué d’une manière ou d’une autre dans le scandale dit du ‘’Sirius Gate’’ qui a fait la une des journaux dans toutes les Vieilles Colonies en 2941. Peut-être a-t-il un simple spectateur, mais nous ne le saurons jamais tant que le Haut-Commandement chinois refusera de déclassifier les dossiers correspondants. Toujours est-il que c’est sans aucun doute à cette période de sa vie qu’il a commencé à se poser des questions sur le sens de son travail.

Et enfin, nous arrivons à l’Hydra et à l’affaire du virus H4P86 qui l’ont rendus célèbre. On ignore depuis combien de temps Mao était infiltré au sein de l’Hydra, et même pour quelle raison exactement, même si c’était sans doute pour de l’espionnage industriel. L’Hydra affirme régulièrement qu’ils avaient retournés Mao contre son gouvernement et qu’il travaillait uniquement pour eux comme agent double, thèse évidemment fermement démentie par le Haut-Commandement chinois.

Mon avis personnel sur la question est qu’à partir de ce moment, Mao ne travaillait en fait plus que pour lui-même, et qu’il a aidé vaincre le fléau du H4P86 de son propre chef. Une des raisons qui me poussent à ce raisonnement est qu’il n’a jamais revendiqué l’avoir fait au nom de qui que ce soit, alors que cela aurait été un coup de publicité formidable pour l’Hydra, les chinois ou n’importe quelle autre organisation clamant avoir joué un rôle dans cette affaire.

Une autre raison est que Mao a ensuite pour ainsi dire disparu. Il est probablement resté un moment à proximité de la Bordure Occidentale, d’où est parti le virus. Beaucoup de rumeurs veulent qu’il ait combattu comme mercenaire auprès de divers groupes de la région, comme la Fédération ou l’Hégémonie Morellienne. Toutefois, rien n’est jamais venu les confirmer ni les infirmer.

Le lieu comme les circonstances de la mort de Mao Kuan-Yin restent donc à ce jour un mystère. »

Extrait de la conférence « Vie et mort d’un héros : la vérité sur Mao Kuan-Yin », par la Pr. Vijaya Singh

Articles-fils

--> "Sirius Gate"

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .