FANDOM


Tve9489-19660923-156





Retranscription de l’interrogatoire de l’amiral Burns
X : «Ouverture du dossier 84-bx-543. Prise du témoignage de l’Amiral Burns, colonel au moment des faits, pour l’affaire pénitencière X15467-4B. »
Bruits de papiers.
X : « Bien, Am Burns, nous allons commencer par un rapide retour sur votre passé …
Burns : Est-ce bien obligé, je parlerai à mes pairs, ils ont déjà eu vent de mon pedigree.
X : Désolé c’est la procédure. Ou avez-vous fait vos cl…
Burns : J’ai fait mes classes à la prestigieuse école militaire Saint Syr de Betelgeuse. Je suis arrivé troisième de ma promotion. J’ai fait mes débuts sous les ordres du colonel Anderson. J’ai passé 5 ans sur la base de Sheperton sur Cassilium. Je suis le plus jeune officier à être devenu colonel et le deuxième à avoir eu sous ses ordres une frégate. Je suis devenu responsable de la prison de Valkor. Elle regroupe 27000 des plus dangereux criminels de ce cadran de la galaxie. » Bruits de papiers et d’écriture.
X : Bien … Je crois qu’on à tout et même plus. Vous avez déjà témoigné avant.
Burns : Hum
Grommèlements
X : Que s’est-il passé le 18 février dernier ?
Burns : Ce fou à tenter de m’immoler !
X : Oui ça nous le savons, mais j’aimerais savoir ce qui vous à amener à être en contact avec le détenu.
Burns : Je faisais mon tour habituel, voir si tout vas bien, vous voyez. Je viens toujours pendant la revue de détail des prisonniers. Normalement tout se passe bien. Mais cette fois je sentais comme une tension dans l’air. Mais si je n’étais pas venu ça aurait jasé. Bref, dans la cellule n°402 je pu voir du mouvement. Comme d’habitude je fais ouvrir la cellule et je la fouille pendant que les gars redressent le détenu.
X : Redresser ?
Burns : Avec ces gars-là il faut se montrer ferme.
X : Je vois continuez.
Burns : Je ne trouvais rien dans la cellule, je sortais donc. Mais en passant sous le balcon supérieur je reçois sur la tête une sorte de liquide. Pensant qu’un des gars m’avais pissé dessus, j’ordonnais qu’ils rentrent dans leurs cellules. Et c’est à ce moment, que je vis une petite flamme dansé sur mon épaule. Je prenais feu complètement et me réveillais cinq jours plus tard sans plus de souvenirs.
X : Une idée sur ce qui l’a poussé à perpétrer ce geste ?
Burns : C’est un malade je ne sais pas ce qu’il vous faut.
X : On m’a rapporté que vous aimiez bien pousser les détenus à bout en leur infligeant des nombreuses punitions.
Burns : Oui c’est vrai.
X : Nous avons aussi certains de « vos gars » qui ont affirmé, sous serment, que vous acceptiez les pots de vins de certains matons afin qu’ils puissent s’adonner à quelques actes de barbaries.
Burns : Pardon ?
X : Certains détenus on attestés que vous acceptiez les pots de vin de certains de leurs congénère afin de fermer les yeux sur des comportements illicites.
Burns : Vous n’allez pas croire ces raclures. Ils ne sont bons qu’à …
X : Nous avons des relevés de votre compte en banque, ou les sommes correspondent aux dires des détenus et des gardiens. Nous avons aussi des bandes vidéos sur lesquelles vous apparaissez pendant des combats organisés et illégaux entre prisonniers. Qu’avez-vous à répondre de cela ?
Burns : J’ai déjà niez tout ceci en blocs. C’est pour cette raison que je ne suis plus à la tête de la prison. J’ai été nommé conseillé de l’amiral grâce à ma force d’âme …
X : Au piston plutôt, n’étiez-vous pas amis avec l’amiral avant qu’il ne décède ?
Burns : Il n’y à aucun rapport. Après sa mort j’ai été nommé amiral à sa place. Depuis je commande le plus grand vaisseau de la flotte Morellienne.
X : Oui et le plus vieux aussi.
Burns : Je ne vous permets pas, jeune homme. Je peux vous faire passer les prochaines années dans un pou…
X : Ce sera tout, merci. Quelle sentence voulez-vous voir appliqué au détenu Seth Zorinne ?
Burns : La mort.

Images9646416
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .